Crédit : nbioo
Inutile d’être un jardinier expérimenté pour fabriquer ses propres engrais naturels ! Écologiques et économiques, ces engrais sont issus de matières premières végétales et sont très simples à préparer. Vous pouvez les utiliser pour l’entretien de votre jardin mais aussi pour les légumes qui poussent au potager.

1 – LE PURIN D’ORTIE

  • L’ortie est une plante riche en azote, elle active la croissance des plantes. En plus d’être fertilisant, son purin est aussi un très bon insecticide et est utilisé pour traiter certaines maladies. Pour réaliser votre purin d’ortie, il vous faut hacher la plante, faire macérer un kilo dans un litre d’eau pendant une dizaine de jours en prenant soin de remuer la mixture tous les jours. Attention à l’odeur, qui peut être très forte !
  • L’astuce en plus : pour une utilisation encore plus optimale de l’ortie, vous pouvez aussi déposer quelques feuilles d’orties fraîches avant de mettre en terre vos légumes ou vos fleurs.

2 – L’EAU DE CUISSON

  • Lorsque vous avez terminé de faire bouillir vos légumes ou vous pâtes, laissez refroidir l’eau et utilisez là afin de nourrir de divers minéraux essentiels.  C’est une très bonne habitude de récupération à prendre et vos plantes adoreront ça.

3 – LES CENDRES DE BOIS

Crédit : aujardin.info
  • En gardant les cendres de bois, vous vous retrouverez avec l’un des engrais naturels les plus puissants et concentrés. Commencez par tamiser les cendres pour n’en garder qu’une poudre fine. Ensuite, vous pouvez les utiliser de deux façons. La première : les répandre autour des tiges pour ensuite les enfouir mais pas trop profondément. La deuxième consiste à mélanger 1 kg de cendres dans de l’eau pour obtenir une sorte de lait grisâtre. Remuez, arrosez et le tour est joué. Les cendres sont aussi un produit extraordinaire contre les maladies et les gastéropodes (limaces, escargots…)
  • Contre les maladies :  mélangez les cendres avec l’eau pour former une pâte onctueuse. Ensuite, badigeonnez le tronc des arbres fruitiers pour les protéger des maladies.
    Contre les gastéropodes : appliquez les cendres tout autour des plantes convoitées par ces créatures. Ils détestent cela et font vite aller voir ailleurs.

4 – LA PEAU DE BANANE

Crédit : comment-economiser
  • La peau de banane ne sert pas qu’à faire des blagues d’un goût douteux aux gens dans la rue (si, si !). Riche en potassium, la peau de banane favorise la croissance des plantes fleuries et leur apporte de belles couleurs.
  • Coupez en petits morceaux la peau de banane et enterrez-la au pied de vos plantes. Cette astuce est idéale pour les rosiers, mais peut être utilisée pour toutes les plantes fleuries ou vertes.

5 – LE SEL D’ESPOM

  • Il ajoute du magnésium et du soufre dans le sol. Intéressant pour les tomates et les roses. L’eau salée au sel d’Epsom est parfaite pour les semis et pour réduire le choc des transplantations. La recette est simple et rapide : mettre 1 cuillère à soupe de sel d’Espom dans 4 litres d’eau. Il peut être aussi mélangé dans le sol autour des plantes à raison de 1 cuillère à soupe pour chaque pied de 60 cm de hauteur, il faut ensuite arroser.
  • À savoir : le sel d’Espom est connu pour donner aux plantes, une couleur vert foncé.

6 – LES COQUILLES D’ŒUFS

Crédit : bioalaune
  • Les coquilles d’œufs ont la particularité d’être riches en calcium qui constitue un minéral dont les plantes ont besoin. Afin d’utiliser les coquilles d’œufs comme engrais naturel, faites les sécher pendant 1 journée ou deux et puis broyer les coquilles avec un rouleau à pâtisserie ou un moulin à café.
  • Répartissez la poudre au pied de vos plantes en mélangeant avec de la terre.