Crédit : habitatpresto

À l’arrivée des mois chauds, le parfum irrésistible du basilic provenant du jardin commence à égayer nos tables.

Cette plante aromatique, très utilisée dans la cuisine pendant cette période de l’année, est sans doute un des ingrédients plus typiques de la tradition culinaire méditerranéenne.

En réalité, il est originaire des Indes, pays d’où il a été exporté en Europe probablement à travers le Moyen-Orient.

1 – LES PROPRIÉTÉS

  • Le basilic est réputé pour son effet anti-spasmes, surtout sur l’appareil digestif. Il est recommandé aux femmes enceintes et allaitantes en raison de ses propriétés galactogènes. Riche en vitamines A et C, en calcium et en phosphore, son action antioxydante contribue à ralentir le vieillissement cellulaire. Séché, il fournit aussi de la vitamine K, capitale dans le processus de coagulation du sang.

2 – LES UTILISATIONS

  • Il aime toutes les pâtes et met en valeur les légumes du soleil : poivrons, tomates, courgettes et aubergines. Il apprécie également les fromages frais (chèvre, mozzarella, brousse ou ricotta), et relève les sauces à base de tomate ou les vinaigrettes à base d’huile d’olive et/ou de citron.
  • Le basilic est incontournable lorsqu’on prépare des carpaccios de légumes, de viandes ou de poissons.Les fines tranches sont arrosées de citron, généreusement recouvertes d’huile d’olive et parsemées de copeaux de parmesan. Le basilic, ciselé ou en feuilles entières, vient relever l’ensemble.Poissons et viandes blanches grillés ou mijotés se marient également très bien au basilic, de même que les œufs ou, plus original, le bœuf sauté.
  • Quant aux fruits, ils s’accommodent très bien d’une touche de basilic pour des desserts originaux et savoureux : la fraise, l’abricot, le citron ou encore l’ananas seront agréablement mis en valeur par une pointe de basilic.

3 – COMMENT CULTIVER DU BASILIC

Crédit : madmoizelle
  • Il faut le semer au début du printemps, l’exposer au soleil et l’arroser deux fois par jour, le matin et le soir, surtout pendant l’été. Il est important d’éviter la formation de stagnations d’eau dans les soucoupes car les racines pourraient pourrir et la plante pourra se sécher.
  • On peut cultiver le basilic avec les boutures. Il suffit d’enraciner quelques branches dans l’eau puis de les mettre dans un vase ou dans le jardin lorsqu’elles seront assez fortes et resistantes.

4 – COMMENT CONSERVER LE BASILIC ?

  • Conservez-le quelques jours seulement dans le bac à légumes du réfrigérateur, à l’abri dans un sac en plastique perforé. Il se garde plus longtemps immergé dans de l’huile (qu’il parfume délicatement). Une fois ciselé, on peut le congeler en le recouvrant d’eau dans un bac à glaçons : facile à doser et à décongeler.
  • Sachez qu’il supporte très mal les cuissons longues ou les attentes prolongées dans la vinaigrette, incorporez le donc toujours au dernier moment à vos préparations.