Crédit : cuisinemomix

Le melon (Cucumis melo) est une plante annuelle qui aime la chaleur et le soleil, conditions indispensables sans lesquelles il vous sera difficile de récolter des fruits goûteux et sucrés. Bien que fréquemment achetés sous forme de plant en godets prêts à être mis en terre, le melon peut également être semé dans le but de disposer de ses propres plants, ce qui revient, en plus, moins cher !

1 – AVANT DE FAIRE GERMER UN PÉPIN DE MELON

  • Comme pour tous les semis, il y a un risque que, selon la pollinisation qui est intervenue sur la fleur qui a donné votre pépin de melon, les fruits qui en découleront ne soient pas des caractéristiques du melon d’origine.
  • C’est tout le jeu de la pollinisation qui fait d’ailleurs que les professionnels utilisent plutôt des semences de variétés anciennes « stables » plutôt que des variétés hybrides qui sont plus productive mais dont les caractéristiques peuvent changer d’une année sur l’autre.

2 – SEMER LE MELON SOUS ABRI

Le semis en pleine terre est possible lorsque la température extérieure ne descend pas en dessous de 15 °C. Pour ne pas retarder la culture, mieux vaut semer sous abri. Préparez des godets de tourbe que vous remplissez de terreau de feuilles bien décomposé.

3 – PLACER LES GRAINES DANS DES GODETS

Tassez le terreau et placez, dans chaque godet, 2 ou 3 graines, enterrées de 1 ou 2 cm. Vaporisez de l’eau à température ambiante sur le substrat. Ensuite, installez les godets dans une miniserre ou sous châssis, en leur donnant beaucoup de lumière.

4 – CONSERVER LES PLUS BEAUX PLANTS

Maintenez le substrat humide et aérez la miniserre ou le châssis au fur et à mesure que la température extérieure augmente. Quand les jeunes plants ont 3 ou 4 feuilles, conservez les deux plus beaux par godet. Et, par temps sec, supprimez délicatement avec les doigts les deux cotylédons.

5 – SEMER LE MELON EN PLEINE TERRE

Si vous semez en pleine terre, en mai, préparez le terrain dès maintenant. En surface, épandez une couche de fumier bien décomposé, car le melon aime les terres très fertiles. Labourez le sol pour enfouir cette fumure organique.