Crédit : bbc

De mauvaises pratiques comme de mauvaises habitudes en cuisine peuvent parfois engendrer des infections ou intoxications alimentaires liées à des bactéries que sont : les salmonelles, les staphylocoques et aussi la listeria qui en découle. Il est donc impératif de prendre les bonnes habitudes pour éviter au mieux tous ces désagréments.

1 – LES USTENSILES DE CUISINE

Crédit : marmiton
  • Si dans le cas des cuisines professionnelles les planches à découper et les couteaux sont nombreux, à la maison le choix est limité. Il faut donc bien laver les ustensiles à chaque changement d’ingrédient ou commencer à travailler les ingrédients qui seront consommés crus pour finir avec la viande et le poisson.
  • Les planches en bois ne sont pas recommandées, puisqu’elles ont la tendance à absorber les substances, en devenant un substrat parfait pour la multiplication des germes. Si vous en avez une, vous devez la nettoyer fréquemment avec une éponge imprégnée de vinaigre ou de jus de citron.

2 – METTRE LES PLATS CHAUDS AU FRIGO

Crédit : sadra_delice
  • Une fois que votre plat est terminé, il est préférable d’attendre qu’il ait refroidi avant de lui trouver une place dans votre frigo. En effet, le choc entre la chaleur de votre plat et la fraîcheur du frigo créé des variations de température. Ce n’est ni l’idéal pour votre plat, ni pour le reste des aliments du frigo qui doit conserver une certaine température. Ces variations sont très propices au développement de bactéries.
  • Il faut donc attendre quelques heures avant de ranger vos préparations au frais !

3 – MALADE

  • Cuisiner pour les autres alors même que vous êtes malade : les microbes sont extrêmement prolifiques lorsque l’on est souffrant. Éternuement, toux, fièvre (et donc transpiration), mains pleines de germes, autant de faits qui facilitent leur propagation.
  • En cuisinant malade, vous ne rendez service à personne et risquez même de contaminer vos proches. Reposez-vous et laissez la place en cuisine à quelqu’un d’autre.

4 – NE PAS LAVER LES PRODUITS BIO

  • « C’est bio alors c’est forcément bon » se dit-on naïvement. Alors, certes, c’est mieux niveau pesticides, mais ça ne veut pas dire qu’on peut manger la pomme telle quelle. La raison ? Tout simplement parce que les fruits et légumes, même bio, sont manipulés, que ce soit lorsqu’ils sont récoltés, mis en caisse, mais surtout au supermarché.
  • On les touche pour les choisir alors qu’on n’a pas les mains forcément très propres, on les repose, quelqu’un tousse ou éternue pas très loin… Clairement, le fruit ou le légume n’est pas clean. Du coup, on le lave avant de le manger.

5 – PLAN DE TRAVAIL

  • Votre plan de travail n’est pas parfaitement propre : la moindre trace ou reste d’aliment sur un plan de travail risque de contaminer les prochains aliments (propres) que vous y cuisinerez.
  • Veillez donc à toujours nettoyer sans oublier de sécher, la surface sur laquelle vous élaborez vos préparations. En effet, l’humidité est une ennemie en matière d’hygiène alimentaire.