Crédit : pagesjaunes

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est la plus fréquente des maladies articulaires inflammatoires. Des douleurs chroniques et de gonflements, au début principalement dans les petites articulations des doigts et des orteils, puis dans d’autres articulations, ainsi que dans les gaines tendineuses et les bourses séreuses.

Pour éviter cela, découvrez quelques remèdes maison qui permet de contrer la condition.

1 – EXERCICE

Des exercices de renforcement musculaire et d’assouplissement quotidiens sont importants pour lutter contre l’enraidissement des doigts et donc garder de la mobilité. Ils consistent en un travail de la force de la pince et de préhension. « Il est par exemple conseillé de serrer une balle en mousse plusieurs fois« , indique le Pr Francis Berenbaum.

Trois types d’exercices sont très utiles :

  • Les exercices d’amplitude de mouvement doivent être effectués au moins 30 minutes par jour.
  • Les exercices de renforcement doivent être effectués 2 ou 3 fois par semaine.
  • Les exercices d’endurance (cardio ou aérobic) doivent être effectués pendant au moins 30 minutes, 3 ou 4 fois par semaine.

Si nécessaire, consultez un expert pour savoir comment démarrer un programme d’exercices et quels types d’exercices faire ou éviter.

2 – COMPRESSES CHAUDES ET FROIDES

Des compresses chaudes ou froides appliquées sur l’articulation douloureuse peuvent aider à diminuer la douleur, l’enflure et la raideur articulaire. Cette méthode est sécuritaire et peut être utilisée régulièrement.

Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour savoir quel type de compresse appliquer sur votre articulation. N’appliquez jamais une compresse froide directement sur la peau pour éviter une engelure.

3 – HUILE DE POISSON

Mangez davantage d’huile de poisson. Les personnes qui ont une alimentation riche en oméga-3 (présents dans les poissons gras comme le maquereau, le saumon et la sardine) constatent souvent une diminution de leurs douleurs articulaires. Ces acides gras permettraient de diminuer les inflammations. Vous pouvez les prendre sous forme alimentaire et/ou en complément. L’idéal est de combiner les deux en mangeant du poisson gras trois fois par semaine et en prenant des compléments d’huile de poisson, à raison de 2000 à 5000 mg par jour.